Jean Louis Gauzy

Livres Anciens et de Collection

‎Athéisme-Christianisme-Utopie selon Ernest Bloch.‎

‎Alexandre, Christian.‎

100 €

‎Thèse présentée pour le doctorat de l'université de Bordeaux III. directeur de recherches: monsieur le professeur Pierre Fruchon 1987, in-4, 544 pages. Broché, dos collé, texte polycopié.‎ ‎La religion, tout particulierement le christianisme, a une place fondamentale dans l'oeuvre de ernst bloch. Dans ses ouvrages de jeunesse, comme dans ceux de sa maturite, la reference a diverses experiences et problematiques religieuses est sensible. Comparer les concepts nouveaux forges par bloch avec les concepts correspondants dans le domaine religieux permet de saisir la pensee de cet auteur au moment de son jaillissement. Bloch est toujours critique vis-a-vis de la religion puisqu'il se place dans une perspective athee, mais il considere le christianisme, malgre les scleroses dues a l'existence des eglises, comme le porteur privilegie d'un heritage de l'humanite qu'il desire remettre a la disposition de l'homme en le debarrassant de son mode d'expression theocratique. Pour illustrer ces deux convictions de depart, la premiere partie de notre travail traite de la maniere dont bloch poursuit les traditions athees de la "philosophie des lumieres", de feuerbach, de marx et de engels, et de la facon dont il s'en detache par l'originalite de son atheisme. La deuxieme partie analyse l'approche particuliere que bloch fait de la bible; elle conduit a mettre en lumiere l'importance donnee par notre auteur a l'exode, au royaume et a la figure de jesus "fils de l'homme" qui lui semblent se detacher, deja dans la bible, sur un fond de "detheocratisation". La troisieme partie est centree sur les rapports entre le monde et l'homme. Bloch voudrait reproduire, hors de la religion, les relations instaurees par les croyants entre eux et dieu ou jesus, entre leur existence terrestre et la perspective du royaume. Il prend comme exemples certains personnages de la bible: moise, job, jesus. . . , mais aussi les mystiques. Le modele utopique pour l'homme est un fils de l'homme secularise, pour le monde le royaume comme fin de l'histoire; l'utopie ultime est une nature humanisée et un homme naturalise. Résumé relevé sur le site theses.fr‎

Voir sur Livre Rare Book