À la Librairie Gauzy

Livres Anciens & de Collection

‎Correspondance politique et administrative commencée au mois de mai 1814 et dédiée à M. le Comte de Blacas d'Aulps.‎

‎Fiévée, Joseph.‎

150 €

‎Paris Le Normant 1816-février 1818.(les parties 1 à 5 portent la mention 4ème ou 5ème édition) 9 volumes de 1 à 11 (sur 15), in-8,XII-103 +(2)114+(2)118+(2)116+(2)116+(manque le 6)+(2)122+(2)104+(manque le 9)+(2)123+(2)116 pages(2). Brochés couverture muettes papier bleu époque; quelques petits manques de papiers à plusieurs dos mais bon état général. 1kg200‎ ‎Publié en 15 parties par Joseph Fiévée, ce périodique consacré à la défense des intérêts royalistes, très lu dans les milieux "Ultras", fut distribué à intervalles irréguliers ce qui lui à permis d'échapper à la censure sur la presse périodique. Fiévée critique de façon pertinente la politique et l'administration de son temps, attaque le ministère Decazes, s'éléève contre les "accaparateurs de place" et défend le programme de la chambre introuvable: décentralisation, prépondérance du législatif (Chambre) sur l'exécutif (Roi). Mais aussi défense de la liberté de la presse (Hatin p. 318 et S. Drujon "Ouvrages poursuivis" p. 106. "Se pencher sur la carrière du journaliste Joseph Fiévée sous la Restauration, est une façon de poser la question des relations de cette profession, d'une part, et de la tradition contre-révolutionnaire ou conservatrice de l'autre." J.D. Popkin Conservatisme, journalisme et opinion publique sous la Restauration: le paradoxe du succès de Joseph Fiévée. p. 193-204. @867‎

Voir sur Livre Rare Book