Jean Louis Gauzy

Livres Anciens et de Collection

‎transition‎

‎Collectif.‎

220 €

‎Paris, Petit in-8; illustrations en noir hors-texte.Papier jauni et fragile. N°4 july 1927, 182 pages(4). Broché, plat supérieur détaché, manques au dos, travail de rongeurs sans gravité,à plusieurs feuillets dans l'angle inférieur. N°5 august 1927, 164 pages (2).Dos fendillé. N°6 september 1927, 186 pages(3). dos fendillé avec un petit manque. N°7 october 1927, 176 pages-(3), plat supérieur détaché, manque de papier au dos, 2 HT double face.. N°8, november 1927, broché petit manque au dos , déchirure sans manque en marge du plat supérieur. N°10, january 1928, manque le dos plats détachés. N°11, february 1928. La couverture manque. N°12, march 1928. Broch", dos et plat supérieur manquants.‎ ‎"transition" édité en anglais par Eugène Jolas et Elliot Paul a paru de Mai 1927 à avril/mai 1938. "Face à l’effondrement de l’avant-garde anglo-américaine dans les années 1920, Transition organise la relève. Sans rejeter les avancées du modernisme historique, elle donne naissance à un nouveau courant, tardif et minoritaire, caractérisé par la dilution de l’esprit avant-gardiste, par des difficultés à former des groupes artistiques et par une exacerbation formaliste. Dans les pages de la revue émerge en outre une avant-garde anglo-américaine surréaliste riche et cohérente, liée non plus à la lumière – comme l’étaient le vorticisme et l’imagisme – mais à la nuit. Cependant, dès les années 1930, le « modernisme nocturne » défini par Transition est à son tour balayé par une nouvelle avant-garde diurne politiquement engagée, que la revue contribue à constituer. En perte de légitimité après la deuxième guerre mondiale et oublié depuis, le « modernisme nocturne » de Transition a cependant participé à la formation de nombreux écrivains, parmi lesquels William Carlos Williams, Nathanael West, Hart Crane ou James Joyce. Entre le modernisme historique de ses aînés et l’avant-gardisme politique d’une partie de ses successeurs, Transition définit ainsi un courant moderniste aussi riche que méconnu." (Céline Mansanti:La revue Transition (1927-1938), le modernisme historique en devenir) ‎

Voir sur Livre Rare Book